Un portret de Steve Ramon

Un portret de Steve Ramon
Decrease Font Size Increase Font Size Taille du texte Imprimer

Steve Ramon, pilote de motocross et d’enduro Belge, né le 29 décembre 1979 à Bruges. Le pilote Brugeois aura une carrière internationale allant de 1997 à 2012. 

Steve Ramon commence sa carrière au sein du team officiel Kawasaki de Groot. Il signe par la suite avec le team KTM Red-Bull et le quitte en 2005 pour rejoindre l’équipe des frères Geboers. Avec une 7e et 12e place au Grand Prix d’Allemagne, une 12e place en première manche du GP de Belgique à Neeroteren, 14e de la 2e manche en Hollande à Lierop, il héritera de la 28e place finale au championnat en 1997.

Steve Ramon tijdens de Coupe de l’Avenir in Jamioulx 1996

En 1998, au guidon de sa Kawasaki, il finira 8e de la seconde manche du GP San Marin, 9e de la première manche en Italie et 12e et 14e en Italie pour atteindre la 26e position finale au classement final du championnat. Il devient Champion de Belgique de la catégorie 125cc en 1999, et atteint la 6e place du classement final du championnat du monde en enlevant sa première victoire en Hollande à Mill lors de la première manche, sera aussi deux fois 4e du GP d’Angleterre à Foxhill et finira 5e et 4e en Allemagne au guidon de sa Kawasaki.

Il renouvelle son titre de champion de Belgique 125cc en 2000 et récolte une 7e et 3e place en Autriche, une 5e et 8e place en Hollande pour atteindre la 11e place général du championnat du monde des 125cc. Il sera Vice Champion du Monde de la catégorie 125cc au guidon de sa Kawasaki derrière Jamie Dobb, récoltant une 4e place en Espagne, en Hollande à Valkenswaard, une 10e place en Australie, une 8e à Genk en Belgique, sera sur le podium avec sa troisième place en Allemagne et à Spa Francorchamps, second du Grand Prix de Suède et de Belgique à Namur, 3e en Suisse, second en Allemagne à Gaildorf, 4e aux Pays-Bas à Lierop, 11e en Italie et finira la saison par une 3e place en Autriche.

 

 

Il sera aussi cette année-là, second du Mx des Nations à Namur. A nouveau Vice Champion du monde en 2002 en catégorie 125cc au guidon de la KTM Red Bull à 4 points derrière Michael Maschio, il réalise trois victoires de grand prix aux Pays-Bas, en France et en Russie, dernier rendez-vous de la saison. Il terminera aussi second en Suède et en République Tchèque, 3e à Genk en Belgique et en Allemagne.

Champion du monde de la catégorie 125cc en 2003 au guidon de sa KTM devant Stefan Everts, en comptabilisant une victoire lors du Grand Prix des Pays-Bas à Valkenswaard, second round de la saison après avoir obtenu une 5e place en Espagne. Suivra une 4e place en Allemagne, une 2e place en Italie, une 6e place en Bulgarie, enchaînera avec une seconde place en Belgique à Namur, en Autriche, aux Pays-Bas à Lierop, en Allemagne à Gaildorf, avec une 3e place en Suède, et finir la saison avec une 5e place en France et enlever la victoire du Mx des Nations à Zolder.

 

 

Il redeviendra Champion de Belgique en catégorie Mx 1 en 2004 et obtiendra la 4e place du championnat du monde Mx 1 au guidon de sa KTM avec laquelle il gagnera la première manche du premier GP des Flandres à Zolder et complétera la deuxième manche avec une 4e place.

Il sera aussi second du GP du Benelux en seconde manche, 3e du GP d’Angleterre en 1ere manche, 3e de la deuxième manche en Belgique à Neeroteren, 3e de la première manche du GP de Wallonie à Namur, et troisième de la seconde manche du dernier rendez-vous de la saison en Afrique du Sud. Il renouvellera aussi sa victoire du Mx des Nations en Hollande à Lierop.

Vous aimez les articles que nos rédacteurs rédigent chaque jour ? Alors offrez-nous une tasse de café.

La saison 2005 le verra remporter une nouvelle victoire lors de la première manche du GP d’Angleterre et finira 4e de la seconde manche. Steve Ramon sera aussi cinq fois troisième, lors de la seconde manche du GP d’Europe en Allemagne, lors des deux manches du GP d’Afrique du Sud, et lors de la deuxième manche aux Pays-Bas et d’Irlande, et sera 3 fois second lors de la seconde manche du GP d’Angleterre, et de la première manche en Allemagne et aux Pays-Bas.

Il terminera troisième du Mx des Nations en France à Ernée. Il rejoint en 2006 l’équipe des frères Geboers et Suzuki pour devenir Champion de Belgique en catégorie MX 1 et s’intercaler à la troisième place du mondial 125cc derrière Everts et Kevin Strijbos.

 

 

Si Everts a dominé la catégorie avec 27 victoires sur 30 départs, il n’en demeure pas moins que Ramon sauva deux secondes places, lors de la 2e manche du GP du Japon et de Suède et 9 troisièmes places lors de la seconde manche en Espagne, des deux manches en Bulgarie et d’Afrique du Sud, de la deuxième manche du GP d’Angleterre, de Belgique à Namur et de la première manche aux Pays-BAS à Lierop.

Il se classera cette année-là second du Mx des Nations en Angleterre. A nouveau Champion de Belgique de la catégorie Mx 1 en 2007 et Champion du Monde MX1 au guidon de la Suzuki Factory 450cc Corona, il s’adjugera deux victoires, en seconde manche du GP de France et de Suède. Il obtiendra 3 secondes places en première manche du GP de Hollande à Valkenswaard, en seconde manche du GP de Bulgarie, et en première manche du GP Pays-Bas à Lierop.

 

Steve Ramon op de Citadel van Namur.

 

Il se retrouvera aussi par 5 fois sur la troisième marche du podium, en première manche du GP d’Espagne, des deux manches en Allemagne, de la première manche en France, et de la deuxième moitié en Hollande à Lierop. Steve Ramon sera aussi le premier pilote de l’histoire du Mx a être titré Champion du monde sans avoir remporté de Grand Prix. Il se classera 3e du Mx des Nations aux USA à Budds Creek.

La saison 2008 le verra redevenir une fois de plus Champion de Belgique de la catégorie Mx 1 et être titré Vice Champion du Monde au guidon de la Suzuki officielle avec deux victoires de manche dont une victoire de Grand Prix avec celui d’Espagne à Bellpuig, et sera encore victorieux de la deuxième manche en République Tchèque à Loket.

Il sera aussi 4 fois à la seconde place, lors de la première manche du GP d’Angleterre et d’Allemagne, des deux manches en Irlande, et de la deuxième manche du GP d’ Italie et terminera par 5 fois sur la troisième place du podium en première manche du GP de Hollande, de la seconde manche en Bulgarie, de France, et de Suède. Il sera aussi 3e du Mx des Nations en Angleterre. Malgré une victoire en seconde manche du dernier Grand Prix au Brésil, il obtiendra la 10e place du classement final au championnat du monde Mx 1 au guidon de sa Suzuki.

Steve Ramon avec une Suzuki Vintage.

Il obtiendra aussi une 2e et 3e place en Turquie, sera absent du5e au 11e rendez-vous de la saison, pour reprendre aux GP du Limbourg à Lommel avec une 3e et 4e place et terminer le Mx des Nations à la troisième place. Idem en 2010 avec une victoire à son actif lors de la première manche du GP d’Italie qui ferme la saison du championnat du monde MX1 et au guidon de la Suzuki prendra la 5e place finale du classement général.

Il sera aussi par deux fois sur la deuxième marche du podium en seconde manche du GP des Pays-Bas et lors de la première manche en France. Viendra s’ajouter 8 troisièmes places obtenues en deuxième manche en Bulgarie, en première manche en Suède, lors des deux manches en Lettonie, et lors de la 2e manche du GP de Suède et de République Tchèque ainsi qu’aux deux manches du GP du Benelux à Lierop. Il finira second du Mx des Nations aux USA à Lakewood. Seul une 3e place viendra étoffer sa saison 2011 obtenue lors de la seconde manche du GP du Brésil, sera aussi 10e et 6e en Lettonie, 6e et 5e en Suède pour être classé à la 14e position du championnat du monde MX1.

 

 

Sentant la fin de carrière en Mx, il disputera au guidon d’une machine de Philippe Blondiau son tout premier enduro du Touquet qu’il remportera. Après 6 titres de champion de Belgique, 2 titres de Champion du monde, un en 125cc en 2003 et un en MX1 en 2007, 5 victoires de Grand Prix, deux victoires aux Mx des Nations en 2003 et 2004, et trois fois Vice Champion du monde en 2001 avec Kawasaki, en 2002 avec KTM et en 2008 avec Suzuki, Steve Ramon met un terme à sa carrière de pilote de motocross en 2012.

Texte: Serge Frocheur
Photos: Serge Frocheur, Eric Sandra, MXMag.be et archive MXVintage.be

Uw reacties

More MX Vintage news

  • Lezing over de Motocross der Azen in oktober

    Lezing over de Motocross der Azen in oktober

    Marcel Hermans, auteur van o.a. het boekwerk “Motocross der Azen” gaat op dinsdag 15 oktober 2024 een lezing geven over hetzelfde tot de verbeelding sprekende item. De organisatie is in …
  • Christian Burnham stelt werk ten toon

    Christian Burnham stelt werk ten toon

    Ex-GP rijder Christian Burnham (o.a. Sarholz Honda en VOR Factory) kwam na zijn carrière in zwaar weer terecht. Een  zware drankverslaving leidde bijna tot zijn ondergang. Ondertussen is de viervoudige …
  • ECMX Cup Schwanenstadt: Bjorn Verdoodt en Iurie Vintea op het podium

    ECMX Cup Schwanenstadt: Bjorn Verdoodt en Iurie Vintea op het podium

    Afgelopen zaterdag werd de tweede ECMX Cup verreden in het kader van het Europees kampioenschap Classic Motocross. Place to be was deze keer de voormalige GP-omloop van Schwanenstadt in Oostenrijk. …
  • Eli Helsen triomphe en Twinshocks à Genk

    Eli Helsen triomphe en Twinshocks à Genk

    La caravane du BOTC s’est retrouvée hier, samedi 15 juin, sur le Circuit du Horensbergdam à Genk, pour la seconde fois consécutive, afin de disputer la 4ème manche du Championnat …
  • FOTO: Een eerste album van de oldtimercross in Genk 2

    FOTO: Een eerste album van de oldtimercross in Genk 2

    Gisteren waren de oldtimers opnieuw te gast op de Horensbergdam te Genk. Zoals altijd waren Ludo en broer Marc Vanwiddingen er om een industriële hoeveelheid beelden te schieten.  Helaas kunnen …